Le mas de la Girafe

Girafe offerte à Charles X, passée par Eyragues Le Pacha d'Egypte offrit à Charles X une girafe qui, débarquée à Marseille en 1826, fit la route "à pied" jusqu'à Paris.
Elle fit étape à Eyragues, en juin 1827 dans la cour de l'auberge qui prit le nom de la girafe, animal alors inconnu en France qui souleva une immense curiosité populaire au cours de sa marche vers la capitale.
PATRIMOINE CIVIL EYRAGUAIS >

Fortifications

Les fortifications datent de la fin du XIV° et du XV° siècles. Elles furent réparées fin XVI° :
Enceinte avec chemin de ronde crénelé de forme quadrangulaire, longue de 1 200 mètres et ponctuée de tours et portes de ville.
Calendrier des démolitions : en 1750, la Porte Eyguières est démolie par les habitants et utilisée comme carrière de pierre ;
En 1757, c’est le baron de Bionneau qui abat une partie de ses remparts pour le même usage ;
En 1775, rempart troué pour aménager le Portail des Arts ;
En 1800/1814, destruction d’une grande partie des remparts, de la Grande Porte et de la Tour Saint-Paul ;
En 1848, démolition de la Tour Barral ;
En 1900, destructions de remparts.
Vestiges conservés au nord, remparts sur 300 mètres avec 3 tours : Tour de Bise, Tour Poulet, Tour ouest XIII° qui accostait la Porte du Moulin (démolie au XIX°) ;bel appareil moyen régulier de pierres taillées.
Quelques très faibles vestiges, segments de remparts englobés dans des maisons d’extra-muros. (Chemin des allées)

Mairie contemporaine

Appelée aujourd'hui salle Baudile LAGNEL, elle renfermait un marteau-heurtoir aujourd'hui disparu.

Château urbain

Situé au quartier du Castellet et d'origine Renaissance, il fut repris vers le XVII° ou le XVIII° siècle.
C'est aujourd'hui une co-propriété.

Demeures

  • Construction médiévale, rue Porte du Moulin.
  • Maisons Renaissance, fenêtres à meneaux, pilastres cannelés : impasses aux Herbes et du Castellet, place Jean-Jaurès.
  • Maisons XVII°, rue du Clocher et rue Ninette avec portails à pentures.
  • Belle porte XVIII° à fronton (bibliothèque).
  • Maison du Curé, rue du Figuier:Bastide d’époque classique à un étage avec portail en fer forgé encadré de lourds piliers.
  • Domaine de la Girafe (ancienne auberge, puis manade):Ce bâtiment fut édifié en 1827. Le Pacha d’Égypte offrit à Charles X une girafe qui, débarquée à Marseille en 1826, fit la route "à pied" jusqu’à Paris. Elle fit étape à Eyragues en juin 1827 dans la cour de l’auberge qui prit le nom de la girafe, animal alors inconnu en France qui souleva une immense curiosité populaire au cours de sa marche vers Paris.

Fontaine

Elle se situe place de la Libération.

Lavoirs

  • Lavoir couvert datant de 1760, rue Porteyguières
  • Lavoir couvert datant de 1849, rue du Réal Saint-Jean
  • Subsiste le lavoir couvert route de Graveson

Arènes

Ce sont des arènes modernes, en bétons, dans lesquelles ont été rapportées des pierres des anciennes arènes jadis situées Avenue du Général de Gaulle.

Château d'eau

Communément appelé "La boule bleue", se situe au Clos Serein, au point culminant de la ville.